Non classé

Comment apprendre à lire la musique ?

Apprendre à lire la musique, savoir lire une partition : je sais que c’est la problématique de beaucoup d’entre vous. Et il faut avouer que ce n’est pas la partie la plus fun dans votre pratique de l’instrument… Pour démarrer plus vite ou parce que cela vous effraie carrément vous avez peut-être commencé à jouer avec des tablatures ou en écrivant le nom des notes sur vos partitions. Et si cela vous a permis de vous lancer, c’est parfait !! J’ai d’ailleurs abordé le sujet dans un précédent article : apprendre le violon, avec ou sans solfège ?

Alors, pourquoi apprendre à lire une partition ?

Pourquoi apprendre à lire la musique ?

Tout comme vivre sans savoir lire peut sembler compliqué aujourd’hui, votre vie de musicien risque également d’être moins facile si vous ne savez pas lire la musique ! Selon mon point de vue, en choisissant de ne pas apprendre le “solfège” vous vous fermez beaucoup, beaucoup, de portes 🙂 Ce temps que vous gagnez aujourd’hui vous le perdrez plus tard à essayer de relever d’oreille chaque morceau que vous voudrez jouer.

Que serait votre expérience musicale si vous pouviez jouer une partition du début à la fin alors que c’est la première fois que vous la voyez ?

Si vous pouviez avoir accès aux millions de morceaux disponibles sur internet et dans les librairies musicales ?

Si quand vous commencez un nouveau morceau, vous pouviez attaquer directement le travail musical et technique, sans perdre des semaines à simplement “apprendre les notes” ?

Eh oui, je vous le dis…. Un gain de temps considérable et des possibilités illimitées !!

Cela vous semble hors d’atteinte ?

Pensez au moment où vous avez commencé à apprendre à lire. Vous aviez tout au plus 6 ans. Vous avez du apprendre tout un alphabet et le fonctionnement de la langue française. Et vous l’avez fait ! Car vous ne vous êtes même pas posé la question ” est-ce que j’en suis capable ?”. Aujourd’hui vous lisez ces mots de façon instinctive sans hésiter ou bafouiller. Il en sera de même avec la musique, avec du travail, et surtout, la bonne méthode !

Vous allez me dire c’est bien gentil tout ça mais alors, quelle est la bonne méthode ?!

Tout d’abord, apprenez comment fonctionne le système de notation de la musique occidentale.

Comment fonctionne le système des partitions ?

  • Il s’écrit sur une portée.
  • Il se lit en fonction de sa clé
  • Il est divisé en mesures, dont la valeur est indiquée par la signature rythmique en début de partition.
  • La hauteur des notes est identifiable grâce à leur place sur la portée.
  • Ces notes peuvent être altérées avec les “altérations” qui peuvent être accidentelles ou indiquées à l’armure. Ce sont les dièses et les bémols

  • Enfin la longueur des notes, le rythme, est indiqué grâce à leur forme.

Une fois que vous avez bien compris tout cela, vous pouvez commencer à vous entraîner. Je pense que si vous voulez apprendre rapidement, vous ne pouvez pas vous contenter d’essayer de lire de mieux en mieux les partitions que vous travaillez, sans objectif précis. Il faut vous donner comme objectif que la lecture de notes ne soit plus un frein à votre pratique, vous voulez lire couramment la musique un point c’est tout 🙂 Et pour cela, il faut suivre une méthode efficace. Bien sûr il y a les méthodes type Dandelot mais c’est franchement rébarbatif pour la plupart des gens 😛

Une méthode efficace pour apprendre à lire la musique ?

Par où commencer ?

Pour commencer, choisissez des notes repères. Si vous êtes violonistes ( ou altiste, violoncellistes, guitariste etc, ) commencez par les cordes à vide, tout simplement ! Pour être sûr de les reconnaître, utilisez des techniques de mémorisation qui vous conviennent ( ex, le mi est tout en haut de la portée comme un ballon collé au plafond, le sol tout en bas comme deux marches sous la portée etc ) Il est important d’observer si les notes sont situées sur une ligne, ou dans l’interligne. En l’occurence, toutes les cordes à vide du violon sont situées dans une interligne.

Entraînez vous à lire ces quatre notes, vous ne devez plus vous tromper. Puis ajouter progressivement, les 4 premiers doigts, qui sont les notes situées juste au dessus des cordes à vide donc sur une ligne, si vous suivez bien 😉 Puis ajoutez les 2ème doigts, puis les 3ème doigts. Arrivés là vous connaissez quasiment toute la première position, puisque le 4ème doigt correspond à la corde à vide d’après. Il vous reste juste à apprendre le Si 4ème doigt sur la corde de mi.

Bien sûr les violonistes expérimentés ne s’arrêtent pas au si. Les notes les plus aigües sont notées grâce aux lignes supplémentaires. Utilisez les mêmes repères pour les apprendre, et un petit conseil, ne les apprenez pas si vous n’en avez pas besoin 😛

Comment bien progresser ?

Vous devez créer de nouvelles connexions dans votre cerveau, bientôt vous n’aurez même plus besoin de réfléchir. Votre oeil verra une note, et instantanément vous aurez son nom en tête et votre doigt posé au bon endroit 🙂

Au début arrêtez vous entre chaque note et nommez la suivante quand vous êtes bien sûr. C’est mieux que de tâtonner. Puis lisez avec un rythme régulier. Pour lire de plus en plus vite vous pouvez utiliser un métronome.

Il est primordial de s’entraîner à l’anticipation. Vous devez lire en avance les notes qui suivent. C’est la seule façon de pouvoir déchiffrer correctement une partition. Entraînez-vous donc à lire une note en avance, puis deux , trois, quatre, puis une mesure entière, etc.

Quand et combien de temps pratiquer ?

Il s’agit d’un réel entraînement. Dites vous vraiment que vous faites de la musculation du cerveau 😛

Vous n’imagineriez pas soulever 100 kg sans un entraînement régulier et progressif !

C’est exactement la même chose pour la lecture de notes.

Exercez votre cerveau tous les jours à raison de 10 à 20 minutes, et vous serez impressionnés du résultat ! Pendant votre séance restez concentré et éloigné de toute source de distraction. Choisissez un moment privilégié pour cette pratique ( avant ou après votre séance de travail sur le violon, avant de vous coucher, 10 minutes pendant votre pause déjeuner etc… )

Travaillez la lecture sans le violon d’abord, puis en pizza, puis avec l’archet. Et voilà, en 30 jours vous serez capable de lire une partition 🙂

Envie d’apprendre à lire la musique ? Voici ma méthode : “Apprendre à lire la musique en 30 jours” Cliquez dessus pour plus d’informations 🙂

Et vous, vous savez lire la musique ? 😛

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

6 Comments

  • Cécile

    Pour ma part j ai appris le solfège étant enfant, au même moment que l apprentissage de la lecture. Effectivement à cette période on apprend sans trop se poser de questions! Mais peut-être que pour ceux qui apprennent à l âge adulte, on va droit à l essentiel en apprenant que ce qui nous sert sur l instant présent, évitant ainsi toute une théorie dont on s en passerai bien étant enfant ? Curieuse, j aimerai bien savoir un peu près la proportion de personnes qui se mettent à apprendre le violon à l âge adulte ? Ce que je trouve bien et les encouragent également à poursuivre à jouer avec ce bel instrument qui est passionnant

    • Martine Chokoualé

      Si cela peut encourager des hésitants !!!!!
      J’ai commencé le violon à 38 ans, (avec le solfège que j’avais appris à l’école primaire) ; je prends depuis le début 1 heure de cours par semaine ; j’ai également fait des stages l’été
      Maintenant je joue dans un orchestre amateur et c’est un vrai bonheur, même si cela reste parfois périlleux

  • Fanny

    Et bien cécile je fais partie de ceux qui s’y mettent adulte, pour mes 33ans, et je compte bien y consacrer quelques années donc je suis patiente quand à mon apprentissage, surtout celui de faire de jolis sons avec la vonne technique. Pour ce qui est du solfège j’avais quelques souvenirs de mes cours de musique du collège que j’adorais, je m’y suis remise seule sans grande difficulté environ deux mois avant de commencer le violon (que j’ai depuis un mois), et effectivement en travaillant un peu tous les jours ça vient vite!
    Je suis tombée par hasard sur le site de Marie dont je ne me passe plus, j’attend ton ebook avec impatience et te soutiens déjà avec tepee, c’est génial de pouvoir trouver ce genre de support de si bonne qualité sur le net car habitant en montagne, la possibilité de trouver un prof à proximité est bien restreinte…
    Mille mercis Marie continue ainsi 😊

  • Sandra

    Wahou apprendre à lire les notes en 30 jours serait formidable! J’ai commencé le violon il y a un an, à 34 ans
    sans avoir fait de solfège, et j’écris les notes sous la portée pour les morceau long…. difficile pour le moment de tout gérer, mais cela me plairai beaucoup de me libérer de cette surcharge visuelle sur les partitions!!!! Vivement ton book 😉

Laisser un commentaire

Voulez vous recevoir gratuitement mon "Guide du violoniste débutant" ?

%d blogueurs aiment cette page :