débutants

Comment tenir son violon ?

Bonjour à tous ! Aujourd’hui je voudrais vous parler de posture, et je m’adresse aux débutants mais aussi à ceux qui souhaiteraient corriger leur position. Ce premier article traite donc de la manière de tenir son violon, et j’en prévois un second sur la manière de tenir son archet évidemment 🙂

Pourquoi est-il important d’avoir une bonne posture ?

  • Pour éviter tensions et douleurs. Une mauvaise posture peut en effet engendrer différentes douleurs, dans la nuque, le dos, mais aussi les bras et les mains. Et cela peut aller de l’inconfort à de véritables blessures ( contractures, tendinites … )
  • Une bonne posture est étudiée pour permettre un confort et une plus grande virtuosité. En d’autre termes, meilleure sera votre position, et plus facile sera le jeu. ( Si vous vous tenez mal vous allez galérer quoi ! )

Alors autant prendre directement les bonnes habitudes 🙂

 1 -Une posture équilibrée sans l’instrument

Avant de chercher une position correcte en confortable avec le violon, il est important de trouver une base solide, stable et fluide, avec son propre corps. Aidez vous d’un miroir et concentrez vous sur vos sensations.

Ancrage

Commencez les deux pieds parallèles ou légèrement ouverts et espacés environ de la largeur des hanches ( l’important est de ressentir une certaine stabilité ) en prenant soin de sentir un contact assez vivant avec le sol.

Fluidité

Remontez en portant votre attention sur vos différentes articulations, chevilles, genoux, hanches, puis épaules, coudes, poignets, et enfin le cou.  Elles doivent être libres. Une articulation bloquée entraîne raideurs et tensions, prenez donc quelques secondes pour vérifier la mobilité de ces différents points.

Garder les genoux légèrement fléchis aide à conserver une certaine fluidité dans le bas du corps.

Tonicité 

Pour être mobiles, ces articulations ont besoin d’une base solide sur laquelle se fixer. Il s’agit d’entretenir une tonicité musculaire, notamment dans la région abdominale, la fameuse sensation de “gainage”, associée à une sensation de “dos large” ( imaginez vous en bodybuilder 😛 ) sur lequel vont pouvoir se reposer avec légèreté les bras et les épaules.

Symétrie

Il est important de garder une position la plus symétrique possible, malgré l’apparente asymétrie que semble imposer l’instrument.

  • Pieds parallèles ou légèrement ouverts
  • Bassin équilibré, dans le même axe que les pieds
  •  Epaules droite et gauche au même niveau
  • Bras symétriques
  •  Tête alignée naturellement à la colonne vertébrale, et la plus droite possible ( elle ne doit pas pencher d’un côté )

Voilà vous êtes parfaits ! Il ne vous reste plus qu’à attraper votre violon, j’espère qu’il n’est pas trop loin 🙂

2 – Comment tenir le violon

Le violon se tient dans la main gauche. Attrapez le par le manche et posez le au creux de votre cou, le coussin ou la barre repose sur votre épaule. Il doit être plutôt parallèle au sol ( ni trop haut, ni trop bas ) et à 45° ( ni trop sur le côté, ni trop devant ).

Le manche repose entre votre pouce et votre index, nul besoin de le serrer dans votre main.

La tête qui, rappelez vous, doit rester mobile et libre, ne doit pas non plus serrer le corps du violon, le menton repose délicatement sur la mentonnière.

À ce stade il est naturel d’avoir peur de laisser échapper le violon, que celui-ci tombe. Mais rassurez-vous, cela n’arrive jamais ! Je parlerai sans doute de  cette peur dans un prochain article 🙂

3 – Comment placer sa main gauche sur le manche

Voici comment placer votre main gauche : le début du manche repose contre la base de l’index, le poignet reste dans le prolongement du bras, il n’est ni tordu ni cassé. 


Attention, la main est entièrement du côté droit du manche avec la paume qui vous regarde. 

Vous pouvez ensuite laisser tomber les doigts naturellement au dessus des cordes.

Voilà ! Si vous êtes bien positionnés vous pouvez normalement bouger légèrement votre tête sans que le violon ne bouge et sans serrer le manche avec la main ! 

Tout cela peut vous paraître long et fastidieux, mais cela vaut le coup de prendre ce temps au début afin de ne pas laisser s’installer de mauvaises habitudes. De la même manière que nous avons tous eu du mal à gérer l’embrayage d’une voiture lors des premières heures de conduite, et n’y prêtons aujourd’hui plus aucune attention, la façon dont vous vous positionnerez deviendra vite un réflexe, alors autant acquérir les bons dès maintenant 🙂

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Recevez gratuitement votre "Guide du violoniste débutant"