débutants

Mes meilleurs conseils pour débuter une nouvelle discipline à l’âge adulte

Dans le cadre du Carnaval d’articles que j’organise jusqu’au 31 juillet 2019, voici mes 5 meilleurs conseils pour débuter une nouvelle discipline à l’âge adulte. Si vous voulez participer, rendez-vous sur cet article pour découvrir les règles du jeu 🙂

Un grand nombre d’enfants auront la chance de découvrir une, voir de multiples disciplines artistiques et sportives pendant leurs 10-15 premières années, car c’est tout naturellement que les parents le leur permettent, en les inscrivant à des “activités extra-scolaires”. Pour ces derniers en revanche, débuter eux-même un nouvel apprentissage est rarement aussi naturel… En effet la peur de l’inconnu, la croyance qu’ils ne peuvent plus apprendre, qu’il est trop tard pour commencer, ou encore un emploi du temps surchargé, sont autant de freins à ce genre d’initiatives.
Pourtant il est tout à fait possible de découvrir et d’apprendre à l’âge adulte et voici mes conseils pour rendre cette expérience la plus riche possible !

Conseil n°1 : Choisissez bien votre activité

Ne vous lancez pas pour faire plaisir aux autres, à votre conjoint, vos enfants, ou à cette amie qui cherche une copine pour l’accompagner à la danse 🙂 Pensez à vous ! Choisissez cet instrument dont vous rêvez depuis des années, ce sport qui vous fait de l’oeil depuis pas mal de temps, cette langue étrangère qui vous fascine. Posez vous les questions : pourquoi ? pour qui ?
Souvent vous avez la possibilité d’accéder à des portes ouvertes , à des cours d’essai en fin ou début d’année scolaire. Profitez-en ! Testez et trouvez l’activité qui vous plaît vraiment et un professeur avec qui le courant passe bien. Si vous voulez vous lancer en autodidacte, prenez le temps de visiter blogs et chaînes Youtube sur cette discipline.

Conseil n° 2 : Ménagez vous du temps

Trouvez du temps chaque semaine et idéalement chaque jour si vous voulez progresser. Avertissez vos proches et “sacralisez” ce temps pour vous. Votre conjoint, vos enfants, vos amis sont capables de comprendre qu’ils ne doivent pas compter sur vous à l’heure de votre cours hebdomadaire ou du temps que vous passez quotidiennement à exercer votre passion. C’est très important car vos progrès et donc votre motivation seront proportionnels au temps que vous consacrerez à cette nouvelle activité.

Conseil n°3 : Oubliez le “il est trop tard”

Cette croyance erronée est beaucoup trop répandue !
Alors bien sûr, soyez réalistes et n’espérez pas devenir danseuse étoile en commençant la danse classique à 35 ans 😛 Mais chassez l’idée que vous n’êtes plus capable d’apprendre, ou que cette discipline est réservée aux plus jeunes, car rien n’est plus faux !
Si vous consacrez du temps à votre pratique, vous progresserez, quoi qu’il arrive, et peut-être même au delà de vos espérances. Certaines choses semblent hors de portée, inaccessibles, et cela peut faire peur de se lancer dans une activité à laquelle on ne connait rien !
Je termine ce paragraphe par un adage bouddhiste, que j’ai découvert dans le “Plaidoyer pour le Bonheur” de Matthieu Ricard et qui illustre bien que OUI vous pouvez apprendre à dessiner, danser, chanter, jouer d’un instrument, parler japonais, en partant de zéro :

“Il n’y a pas de grande tâche difficile qui ne puisse être décomposée en petites tâches faciles”

Conseil n°4 : Acceptez et appréciez votre statut de débutant

Je concède qu’il est assez inconfortable de se retrouver dans la position ingrate du débutant… Que l’on soit soi-même responsable d’un magasin, chercheur en astrophysique ou PDG d’une grande entreprise, quand on commence le ski on passe la moitié du temps les fesses par terre, quand on commence le violon on joue faux, quand on commence une langue étrangère on ne comprend RIEN 😛
En fait, la grande majorité n’accepte pas d’endosser ce rôle peu flatteur, et se prive ainsi d’apprendre et de vivre des expériences nouvelles.
L’incompétence est la base de toute compétence. Riez de vos bourdes de débutant et soyez fier, car tout le monde n’a pas votre courage !

Conseils°5 : Trouvez des personnes avec qui partager

Il est difficile de rester motivé quand on débute une nouvelle activité. Certaines périodes peuvent être frustrantes et vous pouvez perdre l’envie de continuer. Mon dernier conseil est donc de tisser des liens avec une ou plusieurs personnes ayant à peu près le même niveau que vous. Challengez vous mutuellement, partagez vos découvertes et vos expériences. Non seulement vous progresserez plus vite, mais en plus vous vous amuserez et vous resterez motivés !

Débuter une nouvelle discipline à l’âge adulte demande un grand courage, une bonne dose d’auto-dérision et une curiosité infatigable ! Je vous souhaite à tous de dépasser vos limites et de tenter l’aventure !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Voulez vous recevoir gratuitement mon "Guide du violoniste débutant" ?