Non classé

Progresser au violon en 15 minutes par jour

Cet article fait suite à de nombreuses demandes que j’ai reçues. Comment organiser concrètement sa séance de travail quotidienne lorsqu’on a peu de temps à y consacrer ? Est-il possible de progresser réellement au violon en ne travaillant que 15 minutes par jour ? Comment rentabiliser au maximum ces quelques minutes d’entraînement ?

15 minutes sont-elles suffisantes ?

Comme je le dis toujours, l’important pour progresser c’est de pratiquer le plus régulièrement possible ! Et par régulièrement je veux dire quotidiennement. L’idéal c’est donc de travailler son instrument tous les jours. Bien sûr je sais que c’est parfois bien compliqué à organiser…

Je dirais que pour des progrès significatifs, il faudrait pouvoir s’entraîner au moins 5 jours par semaine. Et il est nettement plus efficace de travailler 5 fois 15 minutes, qu’une heure et quart d’affilé le samedi après-midi 🙂

Donc oui, sincèrement, il est possible de réellement progresser en ne travaillant que 15 minutes par jour. Vous progresserez moins vite que si vous jouiez 45 minutes par jour, c’est évident ! Mais vous progresserez très certainement plus rapidement qu’une personne qui ferait une ou deux grosses séances par semaine.

D’ailleurs, je dis souvent aux débutants que 5 minutes par jour suffisent. Et c’est tout à fait vrai ! ( Quoi qu’il faille tout de même ajouter quelques minutes pour s’accorder et prendre ses marques…. je le concède 😛 ). Et même si vous n’êtes plus débutant et qu’il ne vous reste que 5 minutes de libre sur votre planning, vous pouvez les employer efficacement avec votre violon. L’important c’est de cibler et cadrer votre entraînement

Les avantages des séances courtes

Avoir peu de temps pour vous entraîner a aussi des bons côtés : vous êtes forcés d’être productifs et efficaces.

Combien de fois ai-je travaillé une heure sans but précis, en me rendant compte à posteriori que j’avais seulement perdu mon temps ? Lorsque je me fixe des objectifs clairs et que je limite le temps passé sur chaque exercice, je suis beaucoup plus efficace !

Il en sera de même pour vous. Avoir peu de temps vous obligera à définir à l’avance vos objectifs et les différentes plages de votre session de travail. En d’autres termes, vous devez établir un “plan de séance”.

Comment établir un plan de séance ?

La première chose que je vous recommande c’est de trouver un joli carnet et de le réserver à votre pratique du violon. Vous pourrez y noter à l’avance le plan de chaque séance de travail, ainsi que quelques commentaires sur vos ressentis.

Pour établir un plan de séance il faut tout d’abord définir de manière claire vos objectifs.” Progresser”, ou “mieux jouer”, par exemple, ne sont pas des objectifs assez clairs.

Se fixer des objectifs précis

Voici quelques exemples d’objectifs précis que vous pourriez avoir :

  • améliorer votre justesse
  • améliorer votre son
  • améliorer votre articulation
  • améliorer la réalisation des démanchés
  • apprendre une nouvelle position
  • améliorer votre déchiffrage
  • apprendre à jouer un morceau en particulier
  • apprendre un morceau par coeur
  • maîtriser une technique d’archet particulière ( comme le spiccato, le sautillé, les notes tenues, etc )
  • améliorer ou apprendre le vibrato

Vous allez me dire : “Je veux tout ça ! ”

Mais malheureusement, comme vous n’avez pas 3 heures devant vous il va falloir faire des sacrifices 😛

Je vous demanderai donc de choisir 3 objectifs parmi ceux proposés ( ou d’autres auxquels vous pensez ) et de les noter clairement dans votre carnet. Ce n’est pas un engagement à vie bien sûr ! au bout d’un ou plusieurs mois réévaluez vos objectifs, voyez si vous voulez conserver les mêmes ou bien en changer.

Si vous suivez des cours chaque semaine avec un professeur, dites lui que vous n’avez que 15 minutes par jour pour travailler, et il ajustera votre programme en fonction de cela ! Dites lui quels sont vos trois objectifs. C’est important, car ça montre votre motivation, et ça l’aide à trouver des exercices ou des morceaux qui iront dans le sens de vos désirs. Ce qui vous donnera encore plus envie de les travailler !

Organiser sa séance de travail en fonction de ces objectifs

Isolez chaque objectif et imaginez des façons de le travailler, seul ou avec l’aide de votre professeur.

Vous pouvez utiliser des cahiers d’exercices techniques comme les Sevcik ou encore les gammes, mais mon avis sur la question c’est que quand on a très peu de temps et des partitions à travailler, il vaut mieux travailler la “technique” directement sur les morceaux à apprendre.

Trouvez un court exercice répondant à chacun de vos trois souhaits de progression, et que vous pouvez réaliser en 5 minutes.

Voici des exemples d’exercices pour chaque objectif :

  • améliorer votre justesse : 5 minutes de travail en notes égales comme indiqué dans cet article
  • améliorer votre son : 5 minutes de cordes à vide ou de sons tenus
  • améliorer votre articulation : 5 minutes de travail de rythmes sur un passage rapide ( je ferai prochainement un article sur le sujet 😉 )
  • améliorer la réalisation des démanchés : 5 minutes de Sevcik opus 8 ou 5 minutes d’aller-retour sur les démanchés du morceau
  • apprendre une nouvelle position : 5 minutes de Schradieck ou de déchiffrage uniquement dans cette position
  • améliorer votre déchiffrage : 5 minutes de déchiffrage
  • apprendre à jouer un morceau en particulier : 5 minutes au métronome sur une ligne , une phrase, ou un passage délicat
  • apprendre un morceau par coeur : 5 minutes sur une phrase, ou une partie du morceau
  • maîtriser une technique d’archet particulière ( comme le spiccato, le sautillé, les notes tenues, etc ) : 5 minutes sur un ou deux exercices du Sevcik op 2 ou 5 minutes de cordes à vide (extraites ou non du morceau à travailler )
  • améliorer ou apprendre le vibrato : 5 minutes d’exercices sur le vibrato que vous trouverez dans cet article

Définissez donc 3 exercices, ce qui remplit votre séance de travail de 15 minutes 🙂 Pour choisir l’ordre dans lequel vous allez les placer, pensez que vous devez débuter doucement, pour ne pas vous blesser. Des exercices lents en corde à vide par exemple sont parfaits pour commencer. Les exercices plus rapides ou plus difficiles seront à privilégier en fin de séance.

Peu importe les exercices et l’ordre que vous choisirez, ils doivent être clairement définis avant de commencer la séance ! Ainsi vous n’avez pas de question à vous poser, vous préparez votre instrument, puis vous suivez les instructions inscrites dans votre carnet ! À chaque fin de séance, en fonction de vos progrès, vous indiquez le plan de la suivante : soit vous restez sur le même exercice, soit vous en changez.

Astuces pour ne pas perdre de temps

On peut dire qu’en 15 minutes, le temps est vraiment compté ! Voici quelques pistes pour ne pas en perdre une miette !

Préparation du matériel

Dans l’idéal prévoyez ce temps à l’extérieur de vos 15 minutes sinon vous risquez de perdre beaucoup sur votre séance 🙁 Prévoyez donc 5 à 10 minutes de plus pour sortir votre instrument, l’accorder, puis le nettoyer et le ranger à la fin de l’entraînement.

Afin de diminuer ce temps d’installation, laissez au maximum votre matériel à disposition. Exemples : pupitre sorti avec partitions préparées, métronome et carnet dessus. Boîte de violon au pied de celui ci ( mais bien fermée quand même ! )

Éloignez les sources de distraction

Pas question d’être dérangé et de perdre une minute à lire un message ou répondre à une question d’un de ses enfants. Ces 15 minutes doivent être des minutes de concentration totale. On prévient ses proches et on éteint son téléphone !

Utilisez un métronome

C’est un outil vraiment super pour vous aider à être précis, et à voir concrètement vos progrès. Chaque jour, notez à quelle vitesse vous êtes arrivés, le lendemain recommencez un peu en dessous puis montez un peu plus ! Ainsi vous voyez également votre progression. D’expérience, sans métronome il est facile de se laisser aller à travailler lentement pendant des semaines sans progresser sur le tempo. Cet appareil pousse vraiment à avancer, et cela tout en restant exigeant.

Utilisez un minuteur !

Afin de ne pas déborder sur les autres objectifs, minutez chacun des trois exercices. Lorsque la sonnerie retentit, passez à l’exercice suivant. Ça peut être frustrant si vous avez l’impression de ne pas être allé au bout du travail, mais croyez moi, vous progressez quand même !

Et si 5 minutes par exercice vous semblent trop courtes ?

Vous pouvez sans soucis vous focaliser sur deux objectifs par séance, en augmentant ainsi le temps de chaque exercice. Et vous faites un roulement en prenant garde de consacrer dans la semaine autant de temps à chacun de vos trois souhaits de progrès.

Il est possible que cette façon très efficace de travailler vous donne envie de rajouter 5, 10 minutes, voir plus, et petit à petit vous réussirez à consacrer un peu plus de temps à votre pratique du violon.

Et si vous avez un peu plus de temps ?

Si vous avez un peu plus de temps c’est parfait !! Si vous avez 30 minutes vous aurez la chance de pouvoir consacrer 10 minutes par jour à chacun de vos objectifs ! Et si vous en avez 45, rendez vous compte, 15 minutes par jour pour atteindre vos buts de virtuosité 🙂 Au delà de 45 minutes vous pouvez même ajouter un 4ème objectif en fonction de vos besoin ou envies.

N’oubliez cependant jamais de cadrer votre travail, d’avoir toujours des objectifs précis et de travailler dans ce sens à chaque séance, quitte à vous octroyer chaque jour 10 minutes de jeu complètement libre 🙂 Bah oui faut bien se faire plaisir quand même !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

3 Comments

Laisser un commentaire

Recevez gratuitement votre "Guide du violoniste débutant"