Non classé

Travailler le violon sans déranger les voisins

Bonjour à tous ! Dans le cadre de mon défi une vidéo par jour pendant un mois , voici ma onzième vidéo 🙂 Aujourd’hui je donne des conseils aux personnes qui ont peur de déranger leurs voisins lorsqu’elles travaillent leur violon.

Qu’il s’agisse de votre famille, de vos colocataires ou de vos voisins, il est tout à fait naturel d’avoir peur de déranger les autres lorsqu’on travaille. Et c’est particulièrement vrai au début, lorsqu’on n’est pas encore tr!s satisfait de son son et sa justesse 🙂

Pourtant si vous voulez progresser, il faudra bien travailler aussi souvent que possible. Je vous donne tout de suite quelques conseils pour régler ce problème.

1 – La sourdine, une solution de secours pour jouer du violon sans déranger les voisins

Vous pouvez tout à fait utiliser une sourdine pour atténuer plus ou moins le son de votre violon. Les sourdines pour violon se placent sur le chevalet, pour étouffer sa mise en vibration et donc la transmission du son à la table de résonance. L’étouffement du son sera plus ou moins important en fonction de la taille et du poids de la sourdine.

Les petites sourdines étouffent légèrement le son, elles sont notamment utilisées en orchestre pour créer des sonorités feutrées. Mais elles ne seront certainement pas assez étouffantes si vous avez peur de déranger.

Le mieux sont les sourdines qui recouvrent l’intégralité du chevalet. Il en existe en caoutchouc, comme celles que je propose dans les packs du violoniste débutant. Les plus étouffantes sont appelées les sourdines en plomb, je vous montre cela dans la vidéo ci-dessus.

Attention ! Il est très mauvais de travailler uniquement à la sourdine. La sourdine ne permet pas de travailler le son et la justesse correctement. Elle doit donc rester une solution de secours, par exemple si vous souhaitez travailler la nuit, ou très tard le soir, ou très tôt le matin.

Elle vous permettra de travailler vos réflexes mécaniques, le rythme, la synchronisation main gauche / main droite. Mais la majorité de votre entraînement devra se faire sans sourdine.

2 – Consultez votre entourage pour choisir les horaires de vos séances

Renseignez-vous sur l’emploi du temps de vos colocataires, si vous avez vraiment peur de les déranger, calez vos séances quand ils ne sont pas là.

Sachez que vous avez tout le droit de jouer du violon la journée, même en appartement, à des horaires raisonnables.

Mais je comprends que vous souhaitiez garder de bonnes relation avec vos voisins et pour moi, voici la meilleure chose à faire :

Au lieu de vous inquiéter à chaque fois que vous sortez votre violon , ou même de vous empêcher de travailler, allez directement voir vos voisins. Vous pouvez aussi leur laisser un petit mot devant chez eux.

Dites leur que vous souhaitez pouvoir travailler une trentaine de minute par jour et demandez-leur quand vous pouvez le faire sans les déranger. Dites leur que si un jour il sont dérangés par le violon, ils peuvent venir vous le dire sans problème.

Ils vous seront très certainement reconnaissant de vous soucier de leur confort, se sentiront respectés et se montreront compréhensifs.

Et de votre côté, vous serez rassurés et certains de ne déranger personne. Vous pourrez alors vous concentrer sur vos progrès, au lieu d’essayer de rester discret, et d’avoir peur de déranger à chaque note !

3 – Affrontez votre peur du regard des autres

Derrière cette peur de déranger se cache parfois la peur du regard et du jugement des autres.

Vous commencez le violon, et passerez donc certainement par quelques séances un peu ingrates.

Et c’est complètement normal, tout le monde est passé par là. Vous commencez une nouvelle discipline.Vous vous trouvez dans la posture du débutant et elle n’est pas toujours très confortable pour l’ego.

Mais c’est un excellent travail de lâcher-prise, de remise en question et d’humilité. Et pour moi l’humilité n’est pas de se dire qu’on est trop nul et qu’on ne devrait pas oser déranger les autres. C’est plutôt d’accepter sa condition de débutant et d’oser s’exposer sans prétentions et sans honte.

Ne laissez jamais la peur du regard des autres vous empêcher de faire ce qui vous rend heureux, ce qui est important pour vous.

En vous laissant paralyser par la peur du jugement, vous renoncez tout seul à atteindre vos objectifs ! Je pense que les disciplines sportives et artistiques comme le violon sont d’excellents moyens de faire un travail personnel et de gagner en confiance en soi. Prenez conscience de cela et vous évoluerez très rapidement à tous les niveaux !

J’espère que cet article et cette vidéo vous aideront à régler ce problème 🙂

À très vite pour un prochain article 😉

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Voulez vous recevoir gratuitement mon "Guide du violoniste débutant" ?

%d blogueurs aiment cette page :