confirmés,  débutants,  intermédiaires

3 conseils PRATIQUES pour booster vos progrès au violon

Lorsqu’on commence une nouvelle discipline et qu’on devient ainsi un grand débutant, il est tout naturel d’avoir envie de progresser le plus vite possible !
Même si l’impatience n’est pas forcément une bonne chose, et qu’il faut accepter que l’apprentissage d’un nouvel instrument prend du temps, je vous livre dans cet article trois conseils pratiques à appliquer très simplement , et qui vous feront débuter sur les chapeaux de roue 🙂

Cet article s’inscrit dans le cadre d’un évènement interblogueurs organisé par Johanna du super blog learneuse.com. Je vous invite à aller visiter son site, dans lequel vous trouverez plein de conseils pour apprendre plus facilement, plus rapidement, n’importe quelle discipline ! Visitez par exemple son article “comment avoir plus de temps pour apprendre et faire ce que vous aimez” Idéal si vous avez du mal à vous dégager du temps pour travailler votre violon 🙂

Voici donc trois conseils pratiques hyper précis à mettre en place pour booster votre apprentissage du violon !

Conseil n°1 : Travaillez un peu tous les jours

Il n’y a pas de secret pour progresser au violon, et sur n’importe quel autre instrument, la régularité est hyper importante. L’idéal c’est de travailler tous les jours, tout le monde vous le dira, mieux vaut travailler 10 minutes par jour, que deux heures une fois dans la semaine !

Pour certains , cela paraît impossible à mettre en place, alors voici quelques conseils pour réussir à s’organiser une séance de travail quotidienne, et à vous y tenir !

  • Définissez une plage horaire : L’idéal c’est de travailler 15-20 minutes par jour quand vous débutez, mais 10 minutes sont aussi très bien si vous ne pouvez pas faire plus. Analysez votre emploi du temps, et choisissez un moment où il vous sera facile et agréable de travailler votre instrument, ce peut-être à votre pause déjeuner, tôt le matin, ou pendant que vos enfants font leurs devoirs, bref, le mieux c’est d’en faire un rituel, avec un horaire fixe donc !
  • Choisissez un lieu agréable : vous devez vous y sentir bien, il doit être assez spacieux pour pouvoir tirer l’archet sans avoir peur de heurter un mur, bien lumineux, avec une acoustique agréable, et idéalement, muni d’un miroir où vous pourrez observer et surveiller votre posture !
  • Faites en sorte d’avoir votre instrument à portée de main. Vous aurez peut-être moins la flemme de vous y mettre si votre instrument est prêt à être utilisé. Pensez à protéger votre instrument de la poussière, du soleil, de la chaleur et du froid, et à détendre la mèche de votre archet, mais faites en sorte qu’il soit le plus accessible possible.

Maintenant que vous n’avez plus d’excuse pour travailler tous les jours, je vous propose une méthode infaillible pour vous motiver 🙂

Lancez vous un DÉFI DE 30 JOURS !!

Il est connu qu’il faut environ une trentaine de jour pour adopter une nouvelle habitude, alors lancez vous ce défi : 10 minutes de violon minimum par jour pendant 30 jours !! Couplé avec les deux conseils suivants, observez les progrès fulgurants que vous ferez !

Conseil n° 2 : Filmez vous le plus souvent possible

Si vous avez un professeur, imaginez les progrès que vous feriez si vous le voyiez tous les jours. En vous filmant et en vous observant jouer, vous devenez votre propre professeur, et pouvez ainsi prendre chaque jour du recul sur votre jeu et tenter de trouver des solutions, essayer de nouvelles choses pour progresser sur ce que vous désirez améliorer. Si vous apprenez en autodidacte, c’est même indispensable !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu   Mon défi : #5/30 - L'hymne à l'amour

Comment procéder ? Il n’est pas nécessaire de posséder du matériel de pro, ni de vous filmer pendant 5 minutes. Un téléphone portable avec un son et une image corrects , une bonne luminosité et un cadrage montrant tout le haut du corps sont suffisants. Filmez vous tantôt en fin de séance, tantôt en début de séance, comparez les deux, parfois quelques secondes suffisent ! Visionnez la vidéo à tête reposée et observez votre posture, écoutez votre son, la justesse des hauteurs de son et du rythme. Comparez avec des vidéos de professionnels, notez ce que vous devez améliorer, et imaginez des façons de le travailler, trouvez la solution en cherchant sur internet , en me demandant conseil par exemple !

Pourquoi est-ce important ? On voit et on entend 10 fois plus de choses en se filmant et s’enregistrant. C’est indéniable ! Visionner une vidéo de vous en train de jouer peut vous faire gagner des semaines , voir des mois de tâtonnements, d’essais, de questionnements. Si vous ne pouvez pas vous filmer, regardez vous dans un miroir, et enregistrez le son. Mais si vous n’avez aucun appareil capable de vous filmer, cela peut être un excellent investissement 🙂

Conseil n°3 : Tenez un journal

Offrez vous un joli carnet que vous dédierez à votre pratique du violon.

Notez y par exemple :

  • Vos objectifs annuels, mensuels, hebdomadaires, quotidiens.
  • Le programme de votre séance du lendemain en fonction de vos progrès ou difficultés du jour ( par exemple : 3 minutes de cordes à vide pour améliorer un son grinçant, 5 minutes de travail sans le rythme, pour se consacrer sur la justesse des notes, 5 minutes sur une petite partie définie du morceau que vous travaillez, etc )
  • Vos remarques sur les sensations corporelles que vous avez vécues pendant votre séance. Soyez le plus précis possible, observez vos zones de confort ou d’inconfort, notez à partir de combien de temps vous avez ressenti une fatigue ou douleur quelquonque
  • Vos succès et réussites
  • Vos doutes, échecs et questionnements

C’est un excellent moyen pour :

  • Vous fixer des objectifs précis et atteignables, et ainsi savoir quoi travailler à chaque séance
  • Vous obliger à conscientiser et verbaliser vos difficultés, et à imaginer et verbaliser des solutions concrètes pour les surmonter
  • Verbaliser les questions à me poser ou à poser à votre professeur lors du prochain cours
  • Prendre conscience de votre évolution, de vos progrès, en relisant au bout de quelques mois vos remarques sur les séances des premiers jours par exemple !

Je vous promets que si vous suivez ces trois conseils, vous ferez des progrès qui impressionneront autant votre entourage que vous-même 🙂 Et si vous faites de ce défi de 30 jours un défi de 365 jours, alors là, je ne vous raconte même pas 😛

En complément lisez ma méthode DO-RÉ-MI, de super conseils pour continuer à progresser dans votre apprentissage !

À très bientôt !

©️Photographie Latifa Messaoudi

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

One Comment

  • Delphine

    Merci pour tous ces bons conseils…

    Je vais essayer de me lancer le défi des 30 jours et mes faire un petit carnet perso car je me prends réellement la tête avec les gammes 🙁
    Là, sans ma prof, c’est vraiment galère galère et ça ne me motive plus de jouer alors que je sais qu’elles sont nécessaires pour avancer.

Laisser un commentaire

Voulez vous recevoir gratuitement mon "Guide du violoniste débutant" ?