Matériel,  Technique

Mon avis sur les frettes autocollantes pour violon

Bonjour à tous ! Dans le cadre de mon défi une vidéo par jour pendant un mois , voici ma 18ème vidéo 🙂 Dans la vidéo du jour je vous donne mon avis sur les frettes autocollantes pour violon : Faut-il oui ou non les utiliser ?

Les arguments contre les frettes autocollantes pour violon

Certains professeurs sont scandalisés par le fait de poser des frettes sur le manche du violon. Leur argument c’est que c’est l’oreille qui doit placer la main.

Malheureusement si on manque de confiance en soi on peut comprendre cet argument ainsi : Si je n’arrive pas à placer ma main gauche grâce à mon oreille, c’est que je ne suis pas fait pour faire du violon.

Si je suis plutôt d’accord avec le fond de cet argument, je trouve dommage d’y être opposé si radicalement car ça renforce le côté “élitiste” qu’on prête souvent au violon. Et cela peut décourager certains élèves ou même des personnes qui n’ont pas encore commencé ) jouer du violon !

Mon avis sur les frettes autocollantes pour violon

Alors attention, je ne suis pas non plus en train de dire que vous devez installer des frettes sur votre violon.

Voilà ce que je pense.

Je pense tout d’abord que tout le monde est capable d’apprendre le violon sans les frettes.

Les débutants doivent bien comprendre qu’il est absolument nécessaire de former autant leur oreille que leurs mains lorsqu’ils commencent à apprendre le violon. Travailler son oreille c’est indispensable pour la justesse, le rythme, la sonorité, le phrasé…. à tous les niveaux donc. Et cela demande du temps et de l’implication, en plus des bons conseils bien sûr.

Et c’est la vraie clé du succès. Avec du travail et de la persévérance, tout le monde est capable d’apprendre sans les frettes.

Commencer sans les frettes vous force à prêter une très grande attention à la hauteur des sons pour savoir où placer vos doigts.

De plus, utiliser la vue comme sens principal a pour conséquence de diminuer la concentration qu’on peut porter à ce qu’on entend.

Et je vais vous faire un aveu, tôt ou tard, si vous voulez avoir un bon niveau et avancer dans la pratique du violon, vous devrez avoir une bonne oreille.

Contrairement à la guitare ou au piano, l’angle de vue que l’on a sur notre instrument ne nous permet pas d’utiliser la vue pour placer nos doigts lorsqu’on avance un peu dans l’apprentissage, que l’on joue plus vite et qu’on aborde les démanchés.

Pourquoi je ne suis pas contre ?

J’ai vraiment envie que mes élèves aient confiance en leurs capacités de progrès et d’apprentissage. Quand on n’a jamais travaillé son oreille ça peut avoir du mal à imaginer qu’il est possible de sculpter son oreille musicale, tout comme on le fait avec un muscle par exemple. Et croyez moi, lorsqu’on entend bien, la main se place naturellement en quelques mois.

Le problème c’est quand on n’entend pas bien !

Si vous n’entendez pas très bien mais que vous avez confiance en vous, que vous êtes patients et persévérants : je ne me fais aucun soucis pour vous, vous y arriverez.

La confiance en soi ne se gagne pas en un jour, et j’aurai beau vous répéter que vous en êtes capables…. parfois ça bloque.

Et certaines personnes sont tout simplement trop impatientes pour passer 10 minutes par jour à exercer leur oreille. Je peux le comprendre.

Personnellement je préfère voir un violoniste jouer avec des frettes, qu’un violoniste abandonner parce qu’il a été démoralisé et dégoûté de la pratique.

Ce que je conseille à mes élèves, c’est donc d’essayer sans les frettes pendant une semaine. S’ils ne voient aucune amélioration sur leur oreille et leur main, ils peuvent essayer en posant un repère sur le premier doigt. Je leur conseille de se laisser la possibilité de progresser, en se laissant un peu de temps. Et surtout je leur conseille de ne pas se servir des repères comme d’une béquille, et de se reposer totalement dessus. Il faut absolument continuer à travailler votre oreille, même si vous avez posé des repères 😉

N’hésitez pas à me partager votre propre expérience sur la question ! Avez-vous commencé avec ou sans les frettes ? Les avez-vous retirées ?

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

14 Comments

  • Stéphanie

    Bonjour Marie!
    Merci pour les vidéos chaque jour, c’est très en régissant !
    J’ai une question pour toi stp.
    Je fais tout depuis mon téléphone portable.
    Les accompagnements acoustiques sont là dessus et la caméra.
    Maintenant j’aimerais arriver à m’enregistrer toute seule ensemble avec l’accompagnement que j’ai choisi, et ensuite avoir la vidéo quand même sur mon téléphone portable.
    J’ai utilisé l’application WhileYouRec mais dû coups on entend bcp plus l’accompagnement qui est joué par le téléphone et mon jeu par contre est très silencieux.
    As-tu une idée ce qu’il faudra acheter pour créer son propre studio d’enregistrement stp? ☺️
    Très bien à toi !
    Stéphanie

    • Marie Leloup

      Bonjour Stéphanie, je parle du micro que j’utilise dans la vidéo de réponse aux questions , sinon tu peux utiliser un zoom H2, c’est une forme de Dictaphone et le son est très correct pour le violon

  • Anne-Marie MATHIS

    oui, je confirme, si on installe des frettes et qu on les conserve trop longtemps ,comme cela a été mon cas, on n’apprend pas à développer son oreille et cela retarde tout le processus d’acquisition,;Nous sommes un peu tributaire de l’avis de notre prof et ce n’est qu’ en changeant de professeur après quatre ans, que le nouveau m a aussitôt enlevé les frettes et c’est ce qu il fallait faire!!.

  • Fred

    Merci pour la réponse à cette question d’entrée de jeu que j’ai fini pour trancher en faveur de l’absence de marque.
    C’est ce qui m’avait le plus freiné avant de sauter le pas pour le violon, venant de la guitare/clavier : comment arriverais-je à trouver les notes à l’oreille ? A ma grande surprise j’ai commencé à les sentir, je me suis alors dit que le recours à la “béquille” deviendrait contre-productif. (si je puis parler de productivité 😉 )
    Cette question renvoie à l’excellent article sur les positions.https://jouer-du-violon.com/les-positions-violon/
    Toutes ces ressources de qualité et limpides sont incroyables.
    Merci, Marie !

  • Ericka

    Merci beaucoup Marie pour tout tes vidéo, tu fais un travail incroyable.
    Je me demandais quand on peut enlever les frettes? J’ai débuté il y a 6 mois et j’ai placé un seul repère pour le premier doigt, mais je n’ose pas l’enlever…

  • Cécile

    Perso j’ai appris sans quand j’étais enfant, mais j’ai perdu trop de temps à gagner un peu de confiance dans mon jeu. Alors je pense vraiment que pour la première année cela peut aider à avoir confiance en soi et malgré tout avoir le son plus juste des notes. Après au delà d’une année de travail je pense que cela peut effectivement devenir un frein pour le travail de l’oreille.

    • Cécile

      Après tout, si notre cher instrument est fabriqué sans frettes depuis le début et c’est ce qui le distingue ainsi d’autres instruments, c’est peut être qu’il faut le laisser sans aide( en tout cas à la longue) pour y trouver toutes les subtilités de jeu si particuliers ?!

  • Patrick

    Bonjour Marie
    Joli article sur les frettes autocollantes et qui arrive à point nommé.
    Après six mois à ” m’acharner comme un malade sur mon violon” à massacrer “vive le vent” et autres “Jingle bells”, j’ai rangé mon beau violon de luthier( Juste pour dire que l’instrument n’y était pour rien) au fond d’un placard pendant un an. Il y a deux mois, j’ai découvert ces fameuses frettes auto- collantes.
    Je les ai voulu; elles sont venues et je suis convaincu !.
    Mes exercices ressemblent enfin à de la musique.
    J’ai soixante-deux ans, mes oreilles commencent un peu à fatiguer et je ne suis pas sur d’avoir le temps de les réadapter.
    De toutes les façons, je ne compte pas jouer dans un orchestre. C’est uniquement pour mon plaisir. Et je voudrais préciser que les frettes sont juste une aide précieuse, mais qu’il faut fournir quand même un gros travail pour bien placer les doigts. entre la partition et le manche du violon qui n’est pas très visible quand on joue, il reste encore un peu de place pour les “Couacs”.
    J’adore ton site et tes articles que je viens juste de découvrir.
    Cordialement.

  • David Turzi

    Bonjour Marie, Tiens bon, ce que tu fais est vraiment génial et je te félicite, garde l’envie de le faire, je regarde régulièrement les vidéos et les articles, ils sont très bien conçus et ils aident vraiment les passionnés de ce sublime instrument qui a été défini précisément il y a plus de 300 ans par les grands luthiers italiens. j’entame ma sixième année de violon en bossant sur les double-cordes un livret de 42 études de Kreutzer (chapitre 24a et 24b page 42 à 45).
    Des personnes de ma famille pensaient et m’ont dit que je pensais arrêter définitivement le violon, je les ai rassuré en leur disant qu’à aucun moment de ma vie je n’ai envie d’arrêter. c’est gros défi personnel.

    Le violon c’est un ami sincère, unique, un fils, un frère, un compagnon de vie. La musique c’est un joli texte de poésie.

    David

  • Isabelle

    Personnellement, je me souviens, au début de mon apprentissage, que ma professeure avait installé un ou deux petits collants de couleur sur mon violon pour m’aider avec certaines notes…ça m’avait fait rire…et un jour, sans trop m’en rendre compte, les collants sont tombés d’eux-mêmes, comme des petites dents de bébé! Encore là, ça m’avait fait rire!

Laisser un commentaire

Voulez vous recevoir gratuitement mon "Guide du violoniste débutant" ?

%d blogueurs aiment cette page :