Technique

Les différentes positions au violon

Je reçois beaucoup de questions sur les positions et notamment sur la façon de savoir en quelle position jouer. J’ai donc décidé de vous faire un article complet sur le système des positions au violon. Un article qui pourra éclairer les débutants sur la façon dont est organisé le manche du violon, mais également intéresser les plus avancés en clarifiant leur perception sur les positions plus hautes. C’est une première étape pour commencer à trouver et choisir vos propres doigtés :).

Qu’est-ce qu’une position au violon ?

Pour jouer les notes sur les cordes du violon, on utilise les quatre doigts de la main gauche. 1 = Indexe ; 2 = Majeur ; 3 = Annulaire ; 4 = Auriculaire.

Une position est l’ensemble des notes que l’on peut jouer sur les 4 cordes, sans démancher, c’est à dire sans déplacer la main.

Dans une même position, on peut donc jouer 4 notes par corde.

On peut également parfois faire des extensions en baissant le premier doigt d’une note ou en montant le quatrième doigt d’une note, sans changer de position avec la main.

Vous entendrez peut-être aussi parler de demi-position, lorsque les altérations obligent à reculer ou avancer la main entière d’un demi ton.

Si cela ne vous parle pas, pas de panique, ces deux techniques ne concernent pas les débutants 😉

Au sein d’une position, il faut essayer de garder la main à la même place et la plus stable possible. Seuls les doigts se déplacent pour effectuer des tons et des demis-tons.

Lorsque l’on doit changer de position, la main se déplace le long du manche, comme sur un rail, en conservant sa forme ( voir l’article sur la tenue du violon ) . À partir de la cinquième position, lorsque la table de l’instrument commence à gêner la main gauche, la forme de la main change, le pouce pivote autour du manche et le coude se soulève, afin de permettre aux doigts de continuer à se poser verticalement sur les cordes.

Ces déplacements d’une position à une autre s’appellent les démanchés. Ils feront l’objet d’un article plus approfondi 🙂

Bon à savoir ! Plus la position est haute, plus la longueur de mise en vibration de la corde est courte, donc plus les écarts sont petits. En gros, plus on monte sur le manche, plus on sert les doigts !

Les positions au violon

Je vous ai fait plusieurs schémas afin que vous compreniez bien comment sont faites les positions. Les quatre lignes verticales représentent les cordes du violon et les pastilles sont les notes que vous jouez. J’ai noté les doigtés à gauche et le numéro de la position à droite , et je vous ai déroulé sur une partition toutes les notes que l’on peut jouer au sein de cette position.

Pour commencer voici le manche du violon :

Difficile de s’y retrouver la dedans 😛 heureusement les positions existent 🙂

La première position

C’est celle par laquelle on commence l’apprentissage du violon.

La deuxième position

Souvent apprise après la troisième et en même temps que la quatrième, la seconde est très utile pour éviter les changements de cordes et les cordes à vide, tout en conservant le même timbre que la première position.


La troisième position

La plupart du temps c’est celle qu’on apprend juste après la première une fois que celle-ci est bien maîtrisée. Elle donne un timbre plus chaleureux et plus rond et permet de jouer les notes plus aiguës.


La quatrième position

Comme la seconde, on l’utilise pour éviter les changements de cordes, et comme la troisième elle donne un côté plus chaleureux que les positions basses.

La cinquième position

Si vous regardez bien vous verrez que les doigtés des cordes de sol, ré et la en 5ème position, sont identiques à ceux des cordes de ré, la et mi en première position. Cette position est donc moins difficile à apprendre, car vous connaissez bien les doigtés.

La sixième position

Pareil qu’entre la cinquième et la première, la sixième position reprend cette fois les doigtés de la seconde !

La septième position

La septième position reprend les doigtés de la troisième. Les positions d’après fonctionnent exactement sur le même principe, vous aurez certainement peu l’occasion de les utiliser, surtout si vous débutez 🙂

Comment travailler les différentes positions au violon ?

La première chose à faire, est de s’assurer de toujours savoir avec précision dans quelle position vous jouez. Petit à petit vous connaîtrez le manche par coeur, mais cela demande il est vrai une grande concentration au début.

Astuce : Si vous ne connaissez pas bien une position, jouez la mélodie en première position pour bien entendre la justesse, puis travaillez la dans la bonne position. Cela vous aidera à avoir une bonne intonation.

Il est important de travailler les différentes positions au violon indépendamment , car comme je vous l’ai dit plus hauts les écarts sont différents à chaque position. Donc comme pour la première position, vous devrez vous habituer aux différents écarts, en faisant toujours fonctionner vos oreilles pour être sûrs de jouer juste 🙂

Quelques livres d’exercices pour travailler les positions indépendamment ( du plus facile au plus avancé ) :

  • Maurice Hauchard : Étude méthodique des positions : Cahier I : 3ème position ; Cahier II : 2ème et 4ème positions ; Cahier III : 5ème et 1/2 positions ; Cahier IV : 6 ème et 7ème positions
  • Sevcik Op 6 Part 6 et Part 7
  • Sevcik Op 1 Part 2
  • Sevcik Op 7 Part 2
  • Schradieck I École de la technique du violon

Quelques livres d’exercices pour travailler les démanchés :

  • Gammes sur 2 ou 3 Octaves ( Nerini, Flesch… )
  • Sevcik op 8

Comment savoir dans quelle position jouer sur votre violon ?

Il existe donc plusieurs façons de jouer une même note. Comment savoir dans quelle position jouer tel ou tel passage ?

Je vous ferai un article sur la façon de trouver vous-même vos doigtés qui sera plus approfondi.

Pour résumer, il y a 3 choses à prendre en compte :

  • La continuité et la fluidité du discours musical : les changements de cordes et les démanchés mal placés peuvent nuire au phrasé. Vous devez autant que possible choisir une position dans laquelle vous aurez le moins de changements de cordes et le moins de démanchés à faire. Pour cela, étudiez la note la plus grave et la note la plus aigue de la phrase, ou bien tentez différentes positions 🙂
  • Le timbre que vous recherchez : Le son est très différent lorsque vous jouez en première position ou dans des positions plus hautes. Cela dépend du caractère du passage, mais aussi du style et de la période de composition du morceau. Par exemple en musique baroque on joue autant que possible en première position, alors que dans la musique romantique on privilégie le timbre chaud et lyrique des positions hautes. Aussi, si vous avez du mal à vibrer le quatrième doigt, vous pouvez changer de position pour pouvoir vibrer les notes longues ou importantes.
  • Les démanchés obligatoires : Si vous devez jouer des notes très aiguës ( celles avec des lignes supplémentaires ) vous êtes obligés de démancher. Choisissez alors des doigtés qui vous font démancher le moins de fois possibles, et passez par les positions les plus pratiques et les plus confortables pour vous. On a tous des doigtés où l’on est plus ou moins à l’aise. Avec l’expérience vous saurez ce qui vous convient le mieux.

J’espère que cet article vous a éclairés ! N’hésitez pas à me poser vos questions en commentaire j’y répondrai avec plaisir 🙂 Et à bientôt pour un nouvel article !

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image-6.png.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

14 Comments

  • Dominique DESVIGNES

    merci ! ,cela fait longtemps que je cherchais une explication comme ça, cela me donnera beaucoup plus de precision lors des demanchés !, y aurait il un moyen d’imprimer les vues ? en effet, ce serait pratique pour travailler ! merci encore !
    Dominique DESVIGNES

  • Barnabet

    Depuis le temps que je me questionne à ce sujet sans jamais trouver de réponse bien complète…
    Voilà qui est beaucoup plus clair.
    Je mesure par ailleurs combien est long le chemin qu’il me reste à parcourir.
    Merci beaucoup pour cet article clair, détaillé et bien illustré.
    Jl

  • David

    Bonjour Marie,
    ce n’est pas difficile à comprendre puisqu’on part du principe que l’instrument est accordé en quinte juste avec la corde à vide qui fait référence, on ne compte que 4 doigts et à chaque fois que l’on change de position. si je me trompe pas.

    David

  • Jocelyne Charest

    Merci beaucoup pour ces infos…. quelle clarté dans vos explications !!! Vivement la suite pour sur la façon de trouver soi-même le bon doigté à employer selon la pièce musicale 。✿*゚‘゚・✿.。

  • ALEXIS

    Article très clair pour les bases ! (que le connaissais déjà)
    J’attends avec impatience l’article plus poussé sur la construction de son doigté !! (c’est si important d’acquérir son autonomie sur ce point !)
    Je m’en réjouis d’avance !
    Continuez comme ça, c’est super !

  • Guillaume

    Merci beaucoup ! Je m’étais pris la tête pour comprendre les 14 positions du violon et avais fait cela : https://www.cjoint.com/doc/20_02/JBqpwnGRnJF_NotesViolon.pdf. Mais ce qui me manquait surtout c’est vos conseils pour le choix de quand et pourquoi démancher dans telle ou telle position. J’attends aussi avec impatience l’article plus poussé sur la construction de son doigté. Merci merci merci ! Je pense vous faire appel pour du coatching l’an prochain.

  • cécile

    Cet article m’a devancé dans mon travail sur les différentes positions…. et oui, j’ai bien intégré la première et la troisième position, mais perdue dans les autres!!! Il me reste du travail à faire pour intégrer et être à l’aise dans les autres positions, mais cet article va me faciliter la tâche d’un point de vue visuel et dans la compréhension des choix de position!!! Merci Marie!!!!

  • Jean Jessy Evina

    Article très intéressant dont la compréhension est un peu accéssible pour le néophyte que je suis. J’espère qu’avec le début effectif de mon apprentissage, je pourrais y voir plus clair. Je félicite le travail que tu abats (Marie Leloup) au quotidien pour diffuser de telles connaissances au prix de rien du tout. C’est plus qu’un sacrifice. Merci infiniment Marie!!!

  • Maïlys

    Je ne savais pas qu’il existait autant de positions ! Merci pour cet article. Les explications sont très claires et j’ai encore du travail qui m’attend !

  • Coralie Fouriau

    Bonjour, je viens de découvrir votre chaîne et je suis aller voir plus loin sur votre blog. Cela faisait un moment que je cherchais un article comme celui-ci. Et les conseils livres sont les bienvenus. Merci beaucoup, ça va beaucoup m’aider. 🙂

Laisser un commentaire

Voulez vous recevoir gratuitement mon "Guide du violoniste débutant" ?

%d blogueurs aiment cette page :