Méthodologie

Violon : comment trouver les bons doigtés ?

Après avoir écrit un article complet sur le système des positions , voici mes meilleurs conseils de prof de violon pour trouver les bons doigtés sur vos partitions 🙂

C’est un sujet délicat ! La plupart du temps, on laisse le soin au professeur de choisir les doigtés et les coups d’archet sur un morceau, et ce, même dans des études poussées au conservatoire. Beaucoup d’apprentis violonistes sont perdus lorsqu’il s’agit de choisir des doigtés. Pour ma part, j’ai l’impression que j’ai acquis cette compétence progressivement au fil des ans, sans vraiment me poser la question. Mais lorsqu’on est autodidacte, ou que l’on souhaite travailler seul de nouveaux morceaux, on est très vite confronté à ce problème : Quel est le meilleur doigté ?

Rassurez-vous tout d’abord, il n’y a pas UN doigté ultime qui invaliderait tous les autres ! Il existe une multitude de possibilités sur un même morceau et chacun choisit en fonction de son confort et de sa sensibilité musicale.

C’est assez difficile d’écrire un article complet sur ce thème car il n’y a pas vraiment de règle. Chaque partition a ses propres spécificités et parfois il faut faire des compromis !
Il existe toutefois quelques astuces qui peuvent vous aider à choisir les bons doigtés sur vos partitions.

Priorité à la musique

On ne choisit pas ses doigtés uniquement parce qu’ils sont “pratiques” , mais surtout parce qu’ils servent le discours musical. Bien sûr, vous devez les choisir en fonction de votre confort, mais la priorité reste la musique, c’est pourquoi vous devez opter pour des doigtés et coups d’archet qui permettent la continuité du phrasé.

Pour assurer la continuité du discours musical on tentera ainsi d’éviter :

  • les démanchés trop fréquents
  • les cordes à vide dans les passages lyriques
  • l’utilisation du 4ème doigt pour les notes vibrées ou les trilles.
  • les changements de cordes trop fréquents ( surtout dans les passages rapides et/ou legato )
  • les sauts de cordes ( surtout dans les passages rapides et/ou legato )
  • les déplacements d’un même doigt d’une corde à l’autre

Rassurez-vous nous allons approfondir tout cela 🙂

Tout d’abord je voudrais attirer votre attention sur quelque chose de très important. La méthode sera différente en fonction du passage sur lequel vous voulez trouver des doigtés. On différencie les passages rapides et rythmiques ( ou les “traits” ), des passages mélodiques ( chants ).

Choisir les bons doigtés sur un passage rythmique et rapide

L’objectif ici , c’est d’éviter au maximum tous les éléments qui pourraient vous ralentir. Imaginez un sprint. Plus on a d’obstacles, plus on a de chances de tomber ou d’être ralenti ! C’est pareil pour les “traits” et c’est pourquoi on va choisir les doigtés qui permettent d’avoir : un minimum de changement de cordes, un minimum de démanchés, et si possible aucun saut de corde. Tout ceci nous permettra d’être précis, et en place rythmiquement.

Prenons l’exemple de la partie en spiccato de ma version de Da Vinci Code.

Cette partie est délicate à jouer, le spiccato demande une grande maîtrise de l’archet.

Les notes de ce passage ne dépassent pas le SI, quatrième doigt sur la corde de MI. On pourrait donc penser qu’il se joue en première position. Pourtant, observez que l’usage de la première position implique ici un changement de corde à CHAQUE note, ainsi que deux sauts de corde sur les 3 dernières notes.

En choisissant la troisième position, avec un ré premier doigt, on diminue grandement le nombre de changements de cordes, et on fait disparaître les sauts de cordes sur les trois dernières notes.

Notez qu’en présence d’une octave ( les deux sols différents des trois dernières notes ) il est préférable de choisir le doigté 1 / 4 plutôt que de faire un saut de cordes. Choisissez donc la position en conséquence 🙂

Dans le passage suivant, on choisira pour les mêmes raisons la seconde position , avec un ré deuxième doigt !

Au début vous devrez essayer plusieurs positions avant de trouver celle qui est la plus adaptée. Après plusieurs années de pratique vous verrez tout de suite en quelle position se joue tel ou tel passage.

Comment savoir où démancher ?

Maintenant que vous savez comment choisir la position, il va falloir trouver la meilleure manière pour vous de passer de l’une à l’autre. Dans les passages rapides on essayera d’éviter les démanchés trop rapprochés. Le but est de rester le plus longtemps possible dans une même position.

Petites astuces pour les démanchés : Choisissez de démancher quand vous avez le plus de temps pour le faire ( après une note longue, pendant un silence, pendant une corde à vide ) et lorsque l’intervalle est le plus petit !

Exemple sur l’introduction de Mission impossible

Je commence en troisième position car en première position le trille serait fait avec le 4ème doigt, ce que l’on cherche à éviter car il est le doigt le moins tonique de la main.

La petite montée est ce qu’on appelle une montée chromatique, c’est à dire en demi tons. Il est préférable lorsque le passage chromatique est rapide d’utiliser un doigt différent pour chaque note.

Je choisis donc de démancher sur la corde à vide et de jouer les trois dernières notes avec les trois premiers doigts.

Choisir les bons doigtés sur un passage mélodique et chanté

Dans ce genre de passages la priorité n’est plus à la mise en place, mais au phrasé et au chant. On cherchera donc des doigtés qui permettent d’obtenir un son chaleureux et un phrasé expressif !

On ne cherchera pas à éviter à tout prix les démanchés , car les légères glissades que l’on peut faire entendre en démanchant sont très expressives. ( Bien sur il ne faut pas en abuser 😛 ) Et on privilégiera les positions hautes car leur sonorité est plus chaleureuse que celle des premières positions.

On tentera également d’éviter les cordes à vides, mais aussi les 4ème doigts sur les notes longues et importantes, car l’on veut pouvoir vibrer ces dernières afin de les rendre très expressives. Une corde à vide au milieu d’une phrase vibrée sonnerait vraiment très creuse et créerait un “trou” dans le phrasé.

Enfin on cherchera à éviter absolument les sauts de cordes et les déplacements de doigts au cours d’une liaison.

Exemple : The Lannisters

La première partie du thème est à jouer en première position. Dans la seconde partie, l’usage de la troisième position permet d’éviter le LA à vide ou 4ème doigt aux mesures 7 et 8, de diminuer le nombre de changements de cordes et surtout, d’échapper au saut de cordes rapide entre les mesures 8 et 9. Notez que vous pourriez également jouer ce passage en 2ème position.

J’ai choisi de démancher sur le SOL 3ème doigt de la mesure 9, mais il est également possible de descendre sur le LA grave de la mesure suivante. Il y a toujours une multitude de possibilités, à vous de voir celle qui vous paraît la plus confortable !

Exemple : Harry Potter

Dans ce passage nous avons le choix entre jouer une blanche pointée avec un quatrième doigt ou changer de position ce qui obligerait à effectuer deux démanchés pour trois notes. Personnellement je trouve qu’il vaut mieux éviter ces démanchés rapprochés et jouer la note longue avec un 4ème doigt.

Les doigtés de la deuxième partie de cet extrait peuvent vous sembler étranges. En effet le SI grave sur la corde de SOL est normalement joué avec un 2ème doigt en première position. Comme le deuxième doigt est utilisé pour jouer le FA bécarre et que le SI n’est pas en face ( le SI bécarre est en face du FA dièse ), on utilise exceptionnellement le 3ème doigt afin de ne pas avoir à déplacer le premier doigt trop rapidement. En effet cela créerait une coupure dans le phrasé et déstabiliserait la main gauche.

Vous retrouverez très régulièrement ce cas de figure, alors n’hésitez pas à penser à ce genre de doigtés !

Exemple : La vie en rose

Ce couplet de la vie en rose pourrait tout à fait être joué en première position. J’ai décidé de le jouer entièrement sur la corde de SOL pour avoir une sonorité plus profonde et expressive. Ce qui complique la tâche au niveau des doigtés il faut bien l’avouer 🙂 j’en profite pour vous montrer comment j’ai choisi de démancher. Le jeu sur la corde de SOL est indiqué par le chiffre IV ( pour 4ème corde ) et les pointillés.

Dans la première mesure j’effectue une extension du premier doigt pour jouer le SI. C’est à dire que , sans changer de position, donc sans bouger la main, mon premier doigt va se reculer légèrement afin de jouer une note qui est un demi ton en dessous. J’aurais aussi pu commencer en seconde position, mais ça m’aurait fait débuter sur un 4ème doigt et je suis plus à l’aise avec un 3ème doigt et une extension du premier doigt… Vous voyez, des fois il s’agit juste de trouver la solution la “moins mauvaise” 😉

Utilisez les extensions de premier et quatrième doigt lorsque vous avez une seule note à jouer un demi ton en dessous ou au dessus de la position dans laquelle vous jouez.

Dans le reste de l’extrait j’utilise les demi-tons pour changer de position.

Conseils pour les débutants

Il est difficile de trouver ses propres doigtés au début, car on se sent inconfortable dans tous les cas 😛 il est alors délicat de savoir ce qui est à éviter ou non.

La bonne nouvelle c’est que vous n’avez pas le soucis des changements de position à gérer car vous ne jouez qu’en première position 🙂

Vérifiez que la partition ne dépasse pas le SI quatrième doigt sur la corde de MI

Regardez également si elle n’implique pas de sauts de cordes ou changements de cordes trop fréquents. Si c’est le cas, comme dans The Lannisters par exemple, c’est que le morceau ne se joue pas qu’en première position.

Privilégiez le 4ème doigt dès que vous avez appris à le poser, ne prenez pas l’habitude de la facilité en jouant en cordes à vide. Qui peut le plus peut le moins 😉

J’espère que ces quelques exemples vous aideront à choisir vos propres doigtés, mon dernier conseil c’est de sans cesse en essayer plusieurs différents, ainsi vous verrez ce qui fonctionne plus ou moins !

Et vous, comment choisissez-vous vos doigtés ?

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

7 Comments

  • Guillaume

    Bonjour,
    Merci beaucoup, après la lecture de votre article sur le système des positions, j’attendais avec impatience l’article plus poussé sur la construction de son doigté.
    Même lorsqu’on est débutant c’est un souci fondamental qui s’installe tôt et pourtant ma prof ne m’en parlait jamais et je n’avais pas trouvé de réponse dans aucune méthode de violon ou aucun autre site.
    Votre article est rassurant car il montre que chacun peut trouver son propre doigté en observant toutefois les 6 règles que vous indiquez (et qui semblent triviales, mais quand on ne le sait pas…).
    Merci ! Merci !
    Guillaume.

  • Géraldine

    Bonjour,
    Merci pour ces conseils.
    En effet, il est bien de rappeler l’extension du 1er doigt, que j’ai tendance à oublier.
    Vos conseils m’apportent une compréhension, car ma prof me conseille de fonctionner à l’oreille (afin d’avoir un son fluide, harmonieux et dans la même tonalité) ce qui est très bien, mais votre aide me permet de faire des choix et de préparer ma partition.
    Merci.

  • MARILOR

    Pour être tout a fait honnête je ne comprends pas grand chose à cet article car je suis ultra débutante et sans prof pour l’instant mais je lis quand même car la connaissance arrive petit à petit et je suis certaine que cela me parlera plus d’ici quelques mois. Je partage le constat de Guillaume sur le fait qu’il y a très peu d’infos sur les positions et doigtés sur le net alors merci pour ce partage.

  • LEIGNEL

    très bien pour ces explications qui rejoignent le côté pratique, la recherche de bons choix, souvent issus du bons sens mais pas toujours évidents, et donc pas toujours utilisés , ceci pour aboutir a de belles sonorités jumelées à une simplicité d’éxécution et ou un confort personnel…

    • Marie Leloup

      Bonjour Emmanuel , démancher ça veut dire déplacer sa main sur le manche, d’une position à une autre ! Donc pour faire plus simple : changer de position 🙂

Laisser un commentaire

Voulez vous recevoir gratuitement mon "Guide du violoniste débutant" ?

%d blogueurs aiment cette page :